mardi 26 juillet 2016

Défi du mardi N°40 - un point c'est tout.

Bonjour à toutes,

Je ne sais pas qui est de la même génération que moi. Mais je pense qu'il y a beaucoup de chances pour que vous ayez suivit une scolarité ressemblant à la mienne en ce qui concerne l'école primaire.

J'ai beaucoup de bon souvenir de cette époque (et je en parle pas des photos d'un récent défi), quand on apprenait à lire et à compter.

Personnellement, quand j'ai de bon souvenir, ils sont souvent accompagnés d'images un peu floues, d'odeurs agréables et de goûts sucrés. Et, à la manière de la très connue madeleine de Proust, je peux me rappeler de dessins animés, de crêpe chaude au parfum de rhum sur lesquelles ont étalé la vergeoise (cassonade) qui fondait en sirop sucré.

Bien sûr, ces crêpes n'étaient pas dégustées en milieu scolaire, mais bel et bien en milieu familiale.

Alors, me direz-vous, pourquoi avoir commencer à parler de l'école ?

Et bien parce que là aussi j'y ai un souvenir mêlant les mêmes sens. La vérité c'est qu'il y a même 2 odeurs qui s'enchaînent dans le souvenir en question.

Je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps.

Imaginez une carte de France distribuée à tous les élèves de la classe (l'image n'est pas si floue). Je vous parle d'une époque où lorsque la maîtresse faisait ce genre de distribution, elle ne passait pas à la photocopieuse, non, elle tournait la manivelle du polycopieur.
Si vous avez connu cela, vous ne pouvez pas ne pas avoir été marqué par l'odeur d'alcool du papier récupéré (première odeur du souvenir).
Pour moi, cette odeur là, était forcément annonciatrice de l'odeur suivante puisque la carte de France devait finir collée sur un cahier afin de d'être coloriée.
Afin de coller la carte donc, je sortais non pas un tube, ni un stick, mais un pot de colle. Et pas n'importe quel pot ! DE LA COLLE CLEOPATRE !!!! Avec sa bonne odeur unique et agréable et son petit couvercle muni d'une spatule tout à fait pratique (deuxième odeur du souvenir)
Et, cette spatule tout à fait pratique ne me servait pas toujours à encoller le polycopié, non non, elle me servait aussi, souvent, de cuillère pour manger la dite colle au goût pas désagréable du tout.

Et à force de manger ce qui n'était pas prévu pour ça, il m'arrivait régulièrement, non pas d'être malade, mais de manquer de colle pour fixer la carte à la page de mon cahier.

Je me souviens d'ailleurs d'une carte que j'avais coller avec 1 seul point de colle au centre.

C'est de ce souvenir que je me suis inspirer pour vous proposer le défi d'aujourd'hui. Ben oui, on est aussi là pour ça, et pas seulement pour connaître mes étranges ingurgitations infantiles.

Voici donc ce que je vous propose pour ce défi N°40 :
Scrapper une page ou 1 carte avec 1 seul point de colle (ou 0 pour celles qui auraient tout mangé).
En plus de cette contrainte "technique", il faudra que votre réalisation comporte 1 ou des fleurs. cette, ces fleurs peuvent être sous forme d'embellissement, de dessin ou sur le motif d'un papier utilisé.
En m'envoyant votre participation, pensez à me dire où se trouve le point de colle (s'il y en a 1), et comment tient ce qui n'est pas collé.

Comme d'habitude, la DT s'y est collé ;o).
Voici les premières créations :
 Par Line (avec juste un brads pour colle),
Papier ALM utilisé :  Croix en carreaux bleu et marron

 Par Mélie qui a un peu triché il me semble (Papiers collés sur mousse 3D, colle pour la demie arche et lâ fleur tient par le Brad avec le fil enroulé),
Papiers ALM utilisés : Spirales en soleils bleus, vichy augmenté

 Par Scrapbonheur (Couture qui tient mon fond. Agrafes qui tiennent mon rond. Brad qui tient mes feuilles et ma fleur. Même pas utilisé un point de colle héhéhé!!!),
Papier ALM utilisé : Géométrie japonisante rose

Par Tellit (Couture pour le papier imprimé, agrafes pour la bande de ronds et la gaze, brads pour les fleurs, les feuillages et l'étiquette, et une pointe de colle pour le sentiment.),

Maintenant que vous commencez à réfléchir, n'oubliez pas que :
- vous avez jusqu'au 14 août 2016 pour participer à ce défi du mardi N°40
- il y a 1 bon d'achat de 5 euros à gagner
- s'il y a coup de cœur, il y aura aussi un bon d'achat de 4 euros
- toutes les participantes gagnent au moins 1 bon d'achat de 2 euros
- tous les bons d'achat sont augmentés de la valeur des papiers "Avec les mains" présents sur les réalisations.

- Pour participer, envoyez moi vos réalisations en utilisant la page contact de la boutique (objet "Défis du mardi")
- Renommez vos photos avec votre pseudo et le N° du défi.
- Un lien vers l'article de votre blog exposant votre réalisation et ce défi est le bienvenue.

- le défi du mardi N°39 est toujours en cours jusqu'au 31 juillet 201.

Et n'oubliez pas non plus qu'en participant à ce défi, vous participerez automatiquement au tirage au sort du challenge de l'été 2016.

Je vous remercie d'avance pour vos participations.

A très bientôt

Franck






9 commentaires:

  1. Ah oui Franck que de bons souvenirs j'ai connu aussi hi hi

    RépondreSupprimer
  2. Super les copines !!!! Moi j'ai considéré la mousse 3D et le double face comme de la colle, alors je suis d'accord avec toi pour Mélie, hi hi !!!
    J'adore l'anecdote du point de colle unique sous la feuille...

    RépondreSupprimer
  3. Quelle histoire! je ne connais pas l'odeur de l'alcool pour le polycopié, mais la cléopatre oui!^^ j'adore cette odeur d'amande!

    J'ai hâte de voir les réas des participantes, pour voir avec quoi elles ont collé leur créa!
    Bravo à mes copines de DT!^^

    RépondreSupprimer
  4. Que de souvenirs Franck, nous avons les mêmes, lol! Donc de la même génération ou à peu près, mdr! en tout cas je ne souviens de ces cartes de France, de cette colle à l'odeur délicieuse (moi je ne la mangeait pas mdr) et je trouve ton idée géniale! Bravo aux filles pour leurs idées! Bises à tous Nadine

    RépondreSupprimer
  5. Ah non je n'ai point triché, la mousse 3d est autocollante pas de colle :)
    elles sont belles nos cartes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Taquinerie de ma part ;o). Chacune peut voir les choses à sa façon.
      Comme Tellit : Autocollant = colle
      Comme Mélie : Autocollant = pas colle

      Supprimer
  6. Tout comme toi je connais bien ces odeurs de l'enfance et de l'école, je ne mangeais pas la colle mais souvent je cassais la cuillère grrr.... Bravo à la DT pour ses réas ! Je vais essayer de réaliser ce défi entre départ et retour de vacances...

    RépondreSupprimer
  7. J'adorai cette colle aussi !!! Hummmmm !! :-)
    Super ce défi !
    Mais je ne sais pas si je pourrai réaliser quelque chose dans les temps...
    Bizz

    RépondreSupprimer
  8. Moi aussi j'ai le souvenir de ces odeurs et aussi celle de l'encre violette qui servait à remplir nos encriers le matin à notre arrivée. Et très fière était l'écolière qui était désignée par la maîtresse, car le mot instit ou institutrice n'était pas utilisé couramment. Ce n'est pourtant pas si vieux mais cela semble appartenir à un temps vraiment, vraiment ancien.

    RépondreSupprimer